Dans Edition 2019, Invités 2019

L’ANTi-HÉROs

D’abord journaliste puis scénariste à ses débuts, David Trueba passe derrière la caméra en 1996 pour réaliser La buena vida, présenté à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes. Il offrira une suite à ce film 22 années plus tard avec Casi 40, présentée en sélection officielle lors de cette 29e édition à Nantes. Entre ces deux réalisations, ce cinéaste touche-à-tout, francophile, mélomane, alterne fictions et documentaires. Filmant nos héros et nos antihéros. Le Jury nantais salue son travail à deux reprises pour Madrid, 1987 et Vivir es fácil con los ojos cerrados, ce dernier décrochant également le Prix du Public, en 2014, après ses 6 Goya la même année. D. Trueba vient à Nantes nous ouvrir encore plus grand les yeux sur les errances de nos semblables.

Derniers articles
Josu Martinez, réalisateur de "Ama" (2018)Diana Toucedo