Bárbara Lennie

(c) Jorge Fuembuena, 2014

Formée à la Real Escuela Superior de Arte Dramático de Madrid, Bárbara Lennie partage son début de carrière entre la scène et les plateaux de tournage : après une première comédie (Más Pena que gloria de Victor García León) en 2001 et un court-métrage de Félix Viscarret, Montxo Armendáriz lui offre en 2005 un rôle remarqué dans Obaba grâce auquel elle est nominée au Goya du Meilleur espoir féminin. Elle reçoit un prix d’interprétation en 2010 pour Los condenados d’Isaki Lacuesta (Prix Ojo Crítico de la RNE), année de sortie de Todos las canciones hablan de mí de Jonás Trueba dont elle est le cœur battant. En 2014, son rôle de femme vénéneuse dans Magical girl de Carlos Vermut lui vaut de nombreux prix dont celui du Goya de la Meilleure actrice. On la retrouve également dans La piel que habito de Pedro Almodóvar, El niño de Daniel Monzón, La enfermedad del domingo de Ramón Salazar ou Petra de Jaime Rosales, tandis qu’elle donne la réplique à Antonio de la Torre dans le thriller de Rodrigo Sorogoyen El Reino. Elle tourne également dans plusieurs séries (Cuenta atrás, Amar en tiempos revueltos, Isabel ou plus récemment Après toi, le chaos) qui contribuent à étendre sa popularité au-delà du cinéma d’auteur d’espagnol. Qu’il s’agisse de comédies, de drames ou de thrillers psychologiques, elle incarne des personnages féminins forts, parfois dérangeants, qu’elle imprègne d’une irréductible part de mystère. Parallèlement au cinéma, elle continue à se produire au théâtre dans des projets exigeants, notamment avec les metteurs en scène Miguel del Arco (La función por hacer) et le français Pacal Rambert (La clausura del amor, 3 Annonciations).

Visage de la 16e édition, le public nantais l’a découverte dans le long-métrage de Montxo Armendáriz, Obaba. Le Festival la reçoit l’année suivante en 2007 pour présenter deux films en avant-première : La bicicleta de Sigfrid Monleón et Mujeres en el parque de Felipe Vega. Bárbara Lennie sera ensuite régulièrement à l’affiche de films plébiscités par les jurys et le public du Festival de Nantes : Miel de naranjas d’Imanol Uribe remporte le Prix du Public lors de la 23e édition en 2013 et Magical girl le Prix du Jury Jeune 2015. Celle qui compte désormais parmi les comédiennes les plus importantes de sa génération endosse encore les rôles principaux des deux Prix Jules Verne 2018 et 2019, La enfermedad del domingo et Petra.

Films projetés au Festival :

 

El Reino de Rodrigo Sorogoyen (2018) / 2019

Petra de Jaime Rosales (2018) / 2019   > Prix Jules Verne & Prix du jury Jeune 2019

Todos lo saben (Everybody Knows) de Asghar Farhadi (2018) / 2019

La enfermedad del domingo de Ramón Salazar (2017) / 2018   > Prix Jules Verne 2018

María (y los demás) de Nely Reguera (2016) / 2017

La Niña de fuego de Carlos Vermut (2014) / 2015   > Prix du jury Jeune 2015

El Niño de Daniel Monzón (2014) / 2015

Miel de naranjas de Imanol Uribe (2012) / 2013-2014   > Prix du Public 2013   [Dossier pédagogique]

La piel que habito de Pedro Almodóvar (2011) / 2016

Todas las canciones hablan de mi de Jonás Trueba (2010) / 2011

Los condenados de Isaki Lacuesta (2009) / 2010

Mujeres en el parque de Felipe Vega (2007) / 2007*

La bicicleta de Sigfrid Monleón (2005) / 2007*

Obaba de Montxo Armendáriz (2005) / 2006-2009-2012   [Dossier pédagogique]

 

Titre (année de sortie) / Année de projection au Festival   * film présenté par l’invitée

Personnalités en relation :

Pedro Almodóvar (réalisateur) | Elena Anaya (actrice) | Montxo Armendáriz (réalisateur) | Javier Bardem (acteur) | Ramón Barea (acteur) | Juan Diego Botto (acteur) | Eduard Fernández (acteur) | Isaki Lacuesta (réalisateur) | Victor García León (réalisateur) | Pilar López de Ayala (actrice) | Ángela Molina (actrice) | Sigfrid Monleón (réalisateur) | Daniel Monzón (réalisateur) | Marisa Paredes (actrice) | Nely Reguera (réalisatrice) | Jaime Rosales (réalisateur) | Ramón Salazar (réalisateur) | Rodrigo Sorogoyen (réalisateur) | Blanca Suárez (actrice) | Luis Tosar (acteur) | Jonás Trueba (réalisateur) | Imanol Uribe (réalisateur) | María Vázquez (actrice) | Carlos Vermut (réalisateur)

Temps forts en images :

Pour en savoir plus :

MAYO, Lola y FERNÁNDEZ ORENGO, Óscar, La piel y la máscara: entrevistas a actores del cine español, Alcalá de Henares, Festival de Cine de Alcalá de Henares, 2018.