Dans A la une accueil, A la une Festival, A ne pas manquer, Actualités de l'édition 2024, Jury Jeune

Jury Jeune 2022

 

Tu as entre 18 et 30 ans ?
Tu es amateur.rice de cinéma ?
Et si tu devenais membre du Jury Jeune 2024 ?

 

La prochaine édition du Festival du Cinéma Espagnol de Nantes aura lieu du vendredi 22 mars au lundi 1er avril 2024. Pour cette 33e édition, 70 films inédits seront proposés et projetés en version originale sous-titrée au cinéma Katorza. Comme chaque année, le Jury Jeune distinguera le meilleur film de la catégorie lors de la soirée de la Cérémonie de remise des prix, le lundi 1er avril.

Qu’est-ce que le Prix du Jury Jeune ?

Chaque année, le Festival du Cinéma Espagnol de Nantes décerne 7 prix. Au cœur de sa Sélection Officielle – généralement composée de 6 à 7 longs-métrages de fiction – , le Prix du Jury Jeune, aux côtés des Prix Jules Verne au Meilleur film et Prix du Public, fait partie des distinctions les plus importantes du festival.

Décerné depuis 2003, le Prix du Jury Jeune est pour la 5e année consécutive soutenu par l’École de Cinéma CinéCreatis.

Comment est constitué le jury ?

Le Jury Jeune est composé de 5 cinéphiles âgés de 18 à 30 ans. Deux étudiant.es de l’école CinéCreatis sont sélectionné.es pour y participer.
Les membres sont amenés à visionner, délibérer autour des 6 ou 7 films de la compétition et, à l’issue de cette dernière, remettre le Prix du Jury Jeune. Ils sont accompagnés dans leur mission par un coordinateur du Festival.

Cette tâche demande une grande implication, un investissement concret et rigoureux, et une disponibilité importante.

Comment candidater ?

Si vous souhaitez faire partie du Jury Jeune, merci d’envoyer votre CV et votre lettre de motivation à l’équipe du Festival du Cinéma Espagnol à l’adresse suivante : benevoles@cinespagnol-nantes.com avant le jeudi 29 février 2024.

Les membres du Jury Jeune et Boris Lesueur, coordinateur du jury
Annonce du Prix du Jury Jeune, parrainé par l’école CinéCréatis

L’expérience en tant que Jury Jeune : les témoignages

Interviews du Jury Jeune

Remise du Prix par le Jury Jeune

  • Article proposé par les étudiant.es d’Audencia

Workshop réalisé en février 2023 en partenariat avec Audencia SciencesCom, l’Ecole de Design Nantes Atlantique et le dispositif BRIO.

“Pendant une semaine on est vraiment bercé dans une atmosphère de cinéphile,
on voyage”

Aux côtés des Prix Jules Verne du Meilleur Film et du Public, le Prix du Jury Jeune s’impose comme une des distinctions les plus importantes du Festival du Cinéma Espagnol de Nantes. Un mois avant le début de la 32e édition, Grégory Pirmet et Julie Maudet racontent leur expérience en tant qu’anciens membres de ce jury.

 

Comment et pourquoi êtes-vous devenus membre du Jury Jeune du Festival ?

Julie Maudet ~ J’étais déjà bénévole et c’est ce qui m’a motivé à postuler pour devenir membre du Jury Jeune. C’était aussi en lien avec mes études, je trouvais ça cohérent de devenir juré. 

Grégory Pirmet ~ Moi aussi c’était dans le cadre de mes études. Pilar Martínez-Vasseur – directrice du festival –  nous avait proposé de postuler. J’étais en études d’espagnol et ça m’a permis d’avoir un autre regard sur l’Espagne. 

 

Comment se déroule une journée en tant que membre du jury jeune ?

Julie ~ On s’était organisés avec mon groupe pour se retrouver plusieurs fois par jour afin de regarder un maximum de films ensemble. Après les projections on allait en débattre de façon informelle. On était avec des gens qui n’avaient pas le même parcours que nous donc les échanges étaient super intéressants. 

Grégory ~ On avait créé un groupe WhatsApp pour communiquer entre jurés jeunes et comme l’a dit Julie, les débats après les projections étaient assez savoureux. On n’avait pas forcément les même avis. 

 

“J’avais vu 22 ou 23 films”

 

Combien de temps aviez-vous entre le moment de visionnage et le temps de délibération ?

Grégory ~ On avait toute la durée du festival pour visionner les films. Mais la décision finale était prise à la fin des 10 jours. Après on avait chacun notre favori avant même de se réunir entre juré pour faire un choix. 

 

Combien de films deviez-vous regarder ?

Julie ~ Il me semble que pour ma part c’était 6. 

Grégory ~ Ca devait être 5 ou 6 officiellement. Après on avait la chance d’avoir accès aux autres films du Festival. J’en avais bien profité, en 10 jours j’avais vu presque 22 ou 23 films !

 

Est-ce que vous aviez des critères qui étaient prédéfinies ?

Grégory ~ Il n’y avait pas de critères fixes. Moi je sais que j’avais un regard plutôt historique et dans le reste du groupe on avait des personnes qui étaient vraiment spécialistes du cinéma. Mais je pense que le cinéma c’est aussi une question de ressenti et de sensibilité. 

Julie ~ Nous on était avec deux élèves de CinéCréatis. Eux avaient plus de connaissances au niveau de la photographie ou encore des cadrages. Ils avaient un œil plus technique. 

 

“Je pense que le festival recherche aussi des regards novices”

 

Est-ce que ça arrive les prises de tête au moment des délibérations ?

Julie ~ Honnêtement, pas du tout. C’était rapide parce qu’on avait directement identifié deux long métrages qui sortaient du lot. Le débat a été beaucoup plus simple, il n’y avait plus qu’à choisir entre deux. 

 

Auriez-vous une anecdote à nous raconter sur le Festival ou sur votre expérience en tant que membre du Jury Jeune ?

Julie ~ Je n’ai pas d’anecdote en tête, c’est plutôt un ressenti global. Pendant une semaine on est vraiment bercé dans une atmosphère de cinéphile, on voyage, on découvre de nouvelles choses. 

Grégory ~ Moi j’avoue que j’ai vraiment apprécié les moments de mise en commun. C’était l’occasion de prendre un verre ensemble et de discuter cinéma. 

 

“Une expérience culturelle, cinématographique, humaine”

 

Est-ce que vous côtoyez encore vos anciens collègues jurés ?

Julie ~ Oui on a continué à se voir. On a vu des films ensemble et il y en a même qui ont tourné un court-métrage donc on a continué à se suivre, que ce soit sur les réseaux sociaux ou en présentiel. 

 

Si vous deviez inciter les jeunes à participer, vous leur diriez quoi ?

Grégory ~ C’est une expérience culturelle, cinématographique, humaine. Pour moi ça a vraiment été un moment très important dans ma carrière professionnelle. Aujourd’hui je suis enseignant et je fais des études de films. Sans cette aventure-là, ça aurait été impossible. Et puis au delà de ça, j’ai pu découvrir comment fonctionne un festival. On ne sait pas forcément comment ça marche, et là on a la possibilité de découvrir l’envers du décor. 

Julie ~ C’était hyper enrichissant. Comme tu le disais, le côté humain était génial.

Derniers articles
20000 espèces d'abeilles (2023)Bénévoles 2022 (c) Jean-Gabriel Aubert