La meilleure part du gâteau

Onzième volet d’une fenêtre qui célèbre le cinéma basque et permet au public nantais de se rapprocher du Pays basque, de sa culture et de sa langue.

Au programme cette année : deux documentaires, quatre fictions et neuf courts-métrages.

En avant-première nationale, Balada triste de trompeta de Álex de la Iglesia (Lion d’argent et Meilleur scénario à la Biennale de Venise, 2 Goya 2011) sera en compétition pour le Prix Jules Verne, le Prix du Jury Jeune et le Prix du Public.

Accueilli chaleureusement par les spectateurs l’an dernier avec son premier long-métrage Pagafantas, Borja Cobeaga est de retour avec sa dernière comédie, No controles, tout aussi déjantée que la précédente. De San Sebastián, nous arriveront également deux membres du Jury Jules Verne : Mikel Olaciregui, directeur du Festival de San Sebastián jusqu’en 2010, et Pascal Gaigne résident au Pays basque, compositeur français de musique de film adopté par le meilleur du cinéma espagnol (Le songe de la lumière, Víctor Erice). Lui-même ancien membre du jury, Juan Miguel Gutiérrez sera de nouveau parmi nous cette année pour nous proposer La Plaza de la Música, réquisitoire poignant sur le scandale de l’amiante.

La « Fenêtre basque » s’ouvrira également sur le souvenir d’une amitié ambigüe qui ressurgit des années plus tard dans En 80 jours / 80 egunean de Jon Garaño et José Mari Goenaga, un premier film en compétition pour le Prix Fondation Borau – Opera Prima. Autre genre, autre souvenir : celui des anciennes détenues politiques de la prison pour femmes de Saturrarán pendant le franquisme dans le documentaire Défense de se souvenir / Debekatuta dago oroitzea de Txaber Larreategi et Josu Martínez.
La fenêtre se refermera enfin sur une note fantastique avec le premier film d’Oskar Santos, Le pacte du mal / El mal ajeno, produit par Alejandro Amenábar.

Côté courts, vous découvrirez la dernière sélection des meilleurs Kimuak produits au Pays basque l’an dernier.
Cinq d’entre eux – Ámár, Le troupeau / Artalde, La coupeuse de marguerites / Daisy Cutter, La grande course / La gran carrera, Le Prix / El Premio – concourront lors de la Soirée Erasmus, le samedi 26 mars au Théâtre Graslin, pour le Prix du Meilleur Court-Métrage.

On egin ! *.

* Bon appétit !

 

Les films de la Fenêtre basque

 

La sélection de courts-métrages Kimuak 2011

 

¡Ay Carmela!

¡Ay Carmela! (1990)de Carlos Saura1h45 Synopsis La guerre d’Espagne fait rage. Carmela et Paulino, acteurs de variétés, sont arrêtés par les troupes franquistes, alors qu’ils viennent de [...]