Ángeles González-Sinde

(c) Jorge Fuembuena, 2015

Réalisatrice et scénariste, Ángeles González-Sinde a également exercé en tant que ministre de la Culture. Après des études littéraires et un passage par l’American Film Institute à Los Angeles, elle entame en 1996 une carrière de scénariste pour de nombreuses séries télévisées ainsi que pour quelques films, notamment La bonne étoile (1997) de Ricardo Franco, qui remporte cinq Goya en 1998 dont celui du meilleur scénario original. Elle saute le pas en 2003 et tourne son premier long-métrage, La chance endormie, qui lui vaut un Goya du Meilleur nouveau réalisateur en 2004. L’année suivante, elle intègre le projet collectif Madrid 11-M : Nous étions tous à bord de ce train en hommage aux victimes des attentats de Madrid, dont elle réalise le court-métrage Como los demás. Entre 2006 et 2009, elle devient présidente de l’Académie des arts et sciences cinématographiques d’Espagne (AACCE), en suivant les traces de son père, José María González-Sinde, qui fut le fondateur et premier président de l’Académie en 1986. Elle ne délaisse pas pour autant son métier de cinéaste et réalise en 2008 son dernier long-métrage en date, Una palabra tuya, un film sur l’amitié touchante entre deux balayeuses qui voient leurs rêves s’éloigner. Parallèlement à ses activités de scénariste et réalisatrice, elle est nommée ministre de la Culture dans le second gouvernement de José Luis Rodriguez Zapatero suite au remaniement ministériel du 7 avril 2009. Deux ans plus tard, elle quitte définitivement sa carrière politique pour se consacrer au septième art.

Invitée à deux reprises au Festival du Cinéma Espagnol de Nantes, Ángeles González-Sinde vient pour la première fois en 2009 pour présenter Una palabra tuya, une « réalisation [qui] révèle, d’une manière tragicomique, les difficultés d’accomplir sa vie de manière libre et personnelle quand on est une femme », selon les mots président du jury Álvaro de Luna qui lui décerne le prix Jules Verne de la dix-neuvième édition. En 2015, c’est en tant que présidente du jury Jules Verne qu’elle revient à Nantes, aux côtés de Sophie Clément, Virginie Legeay, Diego Galán et Adán Jodorowsky qui récompenseront Carmina y Amén de Paco León.

Films projetés au Festival :

 

Una palabra tuya (2008) / 2009*   > Prix Jules Verne 2009

Todos estamos invitados de Manuel Gutiérrez Aragón (2008 / co-scénariste) / 2009   [Dossier pédagogique]

La vida que te espera de Manuel Gutiérrez Aragón (2003 / co-scénariste) / 2004

La buena estrella de Ricardo Franco (1997 / co-scénariste) / 1998

 

Titre (année de sortie) / Année de projection au Festival   * film présenté par l’invitée

Personnalités en relation :

Ricardo Franco (réalisateur) | Manuel Gutiérrez Aragón (réalisateur)

Dans les archives du Festival :

Invitée : Ángeles González Sinde ("Una palabra tuya") - 20/03/09

Temps forts en images :

Pour en savoir plus :

GONZÁLEZ-SINDE, Ángeles, El buen hijo, Círculo, 2013. | GONZÁLEZ-SINDE, Ángeles, Después de Kim, Duomo Ediciones, 2019.