La Fenêtre Basque de nouveaux talents en perspective

Pour cette 20e édition, le Festival du Cinéma Espagnol de Nantes, en collaboration avec la Cinémathèque et le Gouvernement basques, vous emmène à la découverte des récentes productions cinématographiques d’Euskadi. Une fenêtre s’ouvrant sur un panorama plus que prometteur.

Nouveauté de l’édition 2010 : des courts et des longsmétrages en langue basque sous-titrés en français seront programmés pour faire écho à la richesse culturelle et linguistique de cette communauté autonome.

Au cœur de la sélection : la vie sous toutes ses coutures.
Qu’elle soit pimentée par une nouvelle rencontre alors que l’on n’attendait plus rien (Ander de Roberto Castón, sélection Fondation Borau – Opera Prima) ou conditionnée dès l’enfance par un drame (Bonheur parfait / Zorion perfektua de Jabi Elortegi et La fille de la mer / Itsasoaren alaba de Josu Martínez). Deux dernières réalisations dressant les portraits de deux jeunes femmes dont les destins ont basculé lorsque le terrorisme les a frappées. L’une témoin d’un attentat de l’ETA et l’autre privée d’un père assassiné par le GAL (Groupe Antiterroriste de Libération).

Au programme également, des longs-métrages engagés sur des terres en conflits : Checkpoint Rock de Fermín Muguruza et Javier Corcuera pour faire écho au message de paix chanté par la jeunesse palestinienne, La machine à peindre des nuages / La maquina de pintar nubes de Aitor Mazo et Patxo Tellería et enfin Ori de Miguel Ángel Jiménez. Depuis le Caucase en passant par la Cisjordanie et le Portugal, tous trois évoquent la manière dont les arts et les rencontres permettent de s’émanciper d’un quotidien rythmé par les guerres et la répression.

Enfin, autre rendez-vous à ne pas manquer : 8 courtsmétrages* – Kimuak – vous sont proposés dont 5 en langue basque et 4 en compétition pour le Prix du Meilleur Court-Métrage de la Soirée Erasmus à l’Opéra Graslin le jeudi 18 mars dès 20h30 **.

* 5 recuerdos, Oriana Alcaine et Alejandra Márquez; Ahate pasa, Koldo Almandoz; Amona Putz!, Telmo Esnal ; Dirty Martini, Iban del Campo ; Él, nunca lo haría, Anartz Zuarzua ; Los que lloran solos, David González; Marisa, Nacho Vigalondo ; La presa, Jorge Rivero.

** Places en vente exclusivement du 15 au 18 mars de 16h à 19h à l’Espace Cosmopolis (entrée : 5 euros + 1 tapa et une boisson offertes)

Les films de la Fenêtre Basque

 

La sélection de courts-métrages Kimuak 2010

 

¡Ay Carmela!

¡Ay Carmela! (1990)de Carlos Saura1h45 Synopsis La guerre d’Espagne fait rage. Carmela et Paulino, acteurs de variétés, sont arrêtés par les troupes franquistes, alors qu’ils viennent de [...]