EDITO

UNE ÉDITION AU GOÛT D’ESSENTIEL

 

MARS 2020

On se souvient tous du silence qui a baigné d’un coup nos vies, réduites brutalement, en raison de la crise sanitaire, à ce qui paraissait alors « l’essentiel ». Et nous dûmes, la mort dans l’âme, annuler la célébration du 30e anniversaire du Festival du Cinéma Espagnol.
Durant de longues semaines, sur la façade du Théâtre Graslin esseulé sur sa place déserte, l’actrice Marisa Paredes, notre affiche, invita, en vain, le public à découvrir le riche programme que nous avions bâti.
La stupeur passée, l’équipe du Festival affirma sa volonté de préparer de suite l’édition 2021. Le public nous a alors exprimé son émotion, son appui, ses encouragements. Les Pouvoirs publics, particulièrement attentifs à l’ensemble du secteur culturel, ont permis, par leur soutien, la poursuite de notre projet. Et nous réaffirmons avec détermination, les uns et les autres, que le cinéma, les arts, la Culture, font, pleinement, partie de « l’essentiel ». Ils le demeurent.

MARS 2021. UNE CINÉMATOGRAPHIE RETROUVÉE

L’irruption d’une fameuse locomotive le 28 décembre 1895 dans le Grand Café de Paris, a surpris les premiers spectateurs du cinématographe naissant.
Près de 130 ans plus tard, le cinéma fait irruption dans nos salons, sur nos smartphones. La surprise ancienne bien sûr passée, demeure la découverte non pas d’une technique mais celle d’émotions, de projets artistiques et d’enjeux collectifs. Cette année, le Festival est « en ligne ». Il s’agira d’une édition « différente », certes, qui nous permettra de nous retrouver via les écrans et non pas face à eux. Du 25 mars au 4 avril, vous ne formerez pas la file dense, enjouée, souvent amicale, rue Corneille et loin jusque derrière Graslin. Mais vous pourrez découvrir une trentaine de films inédits (longs et courts, fictions, documentaires), et assister à des rencontres avec les réalisateurs et réalisatrices de tous les films en compétition. Des séances scolaires sont également organisées dans les établissements de Nantes et de sa région.

CARROUSEL GÉNÉRATIONNEL

Si 2020, comme dans tous les pays, fut l’année des films qui manquaient à l’appel, elle n’en fut pas moins une année exceptionnelle pour notre programmation. Entre lauréats d’éditions précédentes et habitués de longue date se sont glissés des réalisateurs et réalisatrices en lice pour leur premier ou deuxième long-métrage. David Trueba, A este lado del mundo, Juanma Bajo Ulloa, Baby, Chus Gutiérrez, Rol & Rol, Jo Sol, Armugán, Javier Rioyo, Ángeles con espada côtoient une pléiade de jeunes cinéastes qui avec leur opera prima rencontrent la reconnaissance du public et de la critique.

Lire la suite …

Affiche 3 week-ends du FCEN 2021 en mai et juin dans les salles nantaises

> Feuilleter le programme du FCEN en ligne

> Feuilleter le programme du FCEN en salles

Playlist vidéo de l'édition

Zoom sur l’édition

revue-presse

Le Festival dans la presse

Retrouvez le 30e Festival du Cinéma Espagnol de Nantes dans la presse française et internationale.

Chronique du 29e Festival du Cinéma Espagnol de Nantes

🕮 dgjzaygduydgjé

🗎 dgjzaygduydgjé

💻︎ dgjzaygduydgjé