Dans Edition 2003, Invité.e.s 2003

Invité de ces 13e Rencontres du Cinéma Espagnol de Nantes, le réalisateur espagnol était à Nantes le 21 mars.

FERNANDO TRUEBA : CITOYEN DU CINÉMA

Une des meilleures façons de présenter Fernando Trueba serait certainement de citer ses sources d’inspira­tion : Billy Wilder, Georges Brassens. Jean Renoir, Woody Allen, Busler Kealon, Lubitsch, Robert Bresson, François Truffault, Jean Vigo, Jean Eustache…
Sa carrière a commencé en 1980 avec Cousine je t’aime, une « comédie à la française », une his­toire d’amour où l’on ne se dit jamais « je t’ai­me». Pour Trueba, la comédie est un genre majeur ; il n’a jamais caché son bonheur devant une salle comble riant aux éclats. Manolo (1986), écrit en collaboration avec Rafael Azcona (scéna­riste emblématique du cinéma espagnol) obtiendra l’Ours d’argent au Festival de Berlin. En 1989, il tourne à Paris The mad monkey (El sueno del mono loco), dont les acteurs principaux sont Jeff Goldblum et Miranda Richardson. Ce film deviendra une œuvre culte dans sa filmographie.
En 1992, Belle époque, succès majeur dans l’œuvre de Trueba, sera couronné par l’Oscar du meilleur film étranger. En recevant son prix, Trueba déclare « J’aimerais croire en Dieu pour le remercier, mais je crois en Billy Wilder. Alors merci M. Wilder ».
Autre succès en 1998 avec la sortie de La fille de tes rêves qui vaudra une reconnaissance internationale à Pénélope Cruz. Calle 54, tourné en 2000, sera une véritable déclaration d’amour au jazz latino.
Son dernier film, Les nuits de Shanghaï, d’après l’œuvre de Juan Marsé, sera présenté à Nantes en présence du réalisateur et du compositeur de la musique du film, le maître Antoine Duhamel.

 

Joxean Fernández (Université de Nantes)

6 films projetés

  • El embrujo de Shangaï (2002)
  • Calle 54 (2000)
  • Belle époque (1993)
  • El Sueño del mono loco (1989)
  • El año de las luces (1986)
  • Opera Prima (1980 – Opera Prima)
800 balas, Álex de la Iglesia, 2002