Dans Edition 2004, Invité.e.s 2004

Invité de ces 14e Rencontres du Cinéma Espagnol de Nantes, le réalisateur espagnol était à Nantes du 18 au 21 mars.

GROS PLAN SUR ENRIQUE URBIZU

Enrique Urbizu est un des réalisateurs les plus talentueux de sa génération. À la fin des années 80, un groupe de cinéastes basques extrêmement intéressant participe au renouveau du cinéma espagnol : Julio Medem, Álex de la Iglesia, Bajo Ulloa et bien sûr Enrique Urbizu. Son premier long-métrage Ta fiancée est folle/Tu novia está loca (1987) s’inspire directement de la comédie classique américaine : Hawks, Cuckor, WiIder… Avec Tout pour le fric /Todo por la pasta (1991) il s’aventure avec succès dans le thriller, genre encore peu exploré par le cinéma espagnol. À partir de ce moment Urbizu prend en charge des commandes qu’il résout avec un professionnalisme non négligeable : Comment être malheureux et s’en satisfaire/Como ser infeliz y disfrutarlo (1994), Cornes de femme/Cuernos de mujer (1994), Cachito (1996). Urbizu a toujours revendiqué cette condition de réalisateur de films de commandes. En 1999, il a co-écrit le scénario de La neuvième porte de Roman Polanski. En ce qui concerne ses derniers travaux, Coffre 507 / La caja 507 (2002) et La vie tâche / La vida mancha (2003), ils lui ont permis de s’exprimer avec une plus gran­de liberté, et l’ont révélés comme un réalisateur indispen­sable au panorama du cinéma espagnol.

 

Joxean Fernández (Université de Nantes)

4 films projetés

Todo por la pasta (1991)