Dans Compétition Documentaires 2012, Edition 2012

Femme-de-Eternaute

La mujer del Eternauta (2011)

de Adán Aliaga

1h22

 

Synopsis : La dictature militaire argentine a eu raison de Héctor Oesterheld, créateur de la célèbre bande-dessinée El Eternauta, passionnante métaphore sur les mécanismes du pouvoir et de la répression. Elsa Sánchez, sa compagne et complice durant toutes ces années, est, elle, toujours des nôtres. La femme de l’Eternaute nous raconte les terribles moments qu’elle a dû endurer.


Pays : Espagne
Année : 2011
Genre : documentaire
Durée : 82 min.
Langue : espagnol, galicien
Réalisation : Adán Aliaga
Scénario : Adán Aliaga, Diego Ameixeiras
Photographie : Pere Peyo
Son : Cinemar Films
Musique : Vincent Barrière
Montage : Aurora Sulli
Production : Frida Films

 

Adán Aliaga
Alicante, 1969.

Adán Aliaga suit des études d’Audiovisuel à Alicante, Barcelone et Valladolid. Il réalise ses premiers courts-métrages en 35 mm à partir de 1995. Il réalise en parallèle des stages sur des films catalans tels que CucarachasEl por qué de las cosas (Ventura Pons) et Sombras paralelas (Gerardo Gormezano). A la fin des années 90, il retourne à Alicante où il travaille dans la réalisation publicitaire et documentaire. En 2006, sort son premier film en tant que réalisateur, La casa de mi abuela (Prix du Meilleur Documentaire de Documenta Madrid) et trois ans plus tard son premier long-métrage de fiction, Estigmas, Mention spéciale du Jury Opera Prima du Festival de Nantes 2011.

Filmographie: La mujer del eternauta (2011) (documentaire) / Esquivar y pegar (2010) (documentaire) / Estigmas (2009) / La casa de mi abuela (2005) (documentaire) / Karlitos (2003) (documentaire) / Jaibo (2000) (court-métrage) / Diana (1998) (court-métrage) / No me jodas que tú no lo haces (1995) (court-métrage)

 

A lire aussi...
Ultimo-pasoPuerta-de-no-retorno