Dans Edition 2015, Événements 2015

Concert-evenement-jazz-flamenco

Soirée-événement jazz-flamenco & cinéma

Chano Domínguez & Niño Josele

 

25 ans de cinéma espagnol à Nantes : soirée spéciale en musique

Ce concert, c’est l’union de deux talents d’exception pour célébrer le cinéma : le réalisateur Fernando Trueba a réuni le pianiste Chano Domínguez et le guitariste flamenco Niño Josele dans un album et un concert de reprises, dont celles de bandes originales de films comme « J’attendrai » de Michel Legrand tiré du film Les Parapluies de Cherbourg de Jacques Demy, ou encore « Two For The Road », morceau composé par Henry Mancini pour le film éponyme de Stanley Donen de 1967.
Les deux musiciens se rendront spécialement à Stereolux pour célébrer 25 ans de cinéma espagnol à Nantes le jeudi 26 mars au cours d’une soirée spéciale en présence du cinéaste et producteur musical Fernando Trueba.

Flamenco-jazz – Adaptations de bandes originales de films, reprises …
Première partie en présence du cinéaste et producteur musical Fernando Trueba
Jeudi 26 mars 2015, 20h à Stereolux

 

Chano-Josele-extrait
Écouter un extrait musical

 


Fernando Trueba

Trueba-F
Fernando Trueba – Cinéaste et producteur musical

Fernando Trueba n’est pas seulement un réalisateur incontournable de la cinématographie espagnole que le Festival de Nantes a eu l’honneur d’accueillir à plusieurs reprises (L’artiste et son modèle (2012), El baile de la victoria (2009), El embrujo de Shanghai (2002)…), il prête aussi une oreille très attentive à la musique et particulièrement au jazz latino et musiques métissées que l’on retrouvent dans ses films comme dans le documentaire Calle 54 (2000), El milagro de Candeal (2004) ou encore le très beau film d’animation Chico et Rita (2010) adapté de la bande dessinée du même nom.

Le réalisateur espagnol Fernando Trueba explique que le guitariste Niño Josele – de son vrai nom Juan José Heredia – et le pianiste Chano Domínguez étaient faits pour se rencontrer. Et Fernando Trueba sait de quoi il parle. S’il s’est mis en tête que deux musiciens qu’il admire doivent jouer ensemble, alors ils ont intérêt à être prêts car Fernando Trueba ne les lâchera pas d’une semelle et ils peuvent être sûrs qu’ils finiront par se rencontrer et collaborer. Car si le cinéaste et producteur musical est patient, il est avant tout têtu, très têtu. Pour preuve : l’album « Lágrimas Negras », réunissant Bebo Valdés et Diego El Cigala, est devenu un phénomène international. Encensé par la critique – le New York Times entre autres – il s’est vendu à plusieurs centaines de milliers d’exemplaires.

Les musiciens

Chano
Chano Dominguez
– piano
Josele
Niño Josele
– guitare flamenca

Niño Josele, né en 1974 sur les bords de la Méditerranée, et Chano Domínguez, né en 1960 sur la côte Atlantique, ont chacun de leur côté absorbé le flamenco et le jazz comme des éponges. Chano Domínguez – qui à la fin des années 70 faisait partie d’un groupe de rock andalous nommé Cai avant de s’aventurer dans le jazz avec Hiscadix – hérite de la grande passion de son père pour le flamenco. Niño Josele, descendant de joueurs et chanteurs de flamenco, reçoit pour sa part sa première guitare de son père à l’âge de 6 ans. Il en a environ 30 lorsqu’il découvre le pianiste Bill Evans et se plonge avec passion dans le jazz et dans un processus d’apprentissage des harmonies et progressions qui le conduisent à jouer avec Phil Woods, Chick Corea, Marc Johnson et bien d’autres… Niño Josele a eu l’honneur d’accompagner Paco de Lucía en tournée à travers le monde pour l’album « Cositas Buenas ». Le maître du flamenco, que Niño Josele considérait comme son propre père et duquel il a énormément appris, lui lâcha un jour : « Continue ton chemin sans moi. Il est temps pour toi de démarrer ta propre carrière. » Il y a vingt ans déjà, Chano Domínguez rendait quant à lui hommage à ce maître en enregistrant « 10 de Paco ». Chano Domínguez, pianiste ayant le mieux compris les tonalités pour passer du jazz au flamenco et inversement, est à l’origine de l’idée d’inclure dans cet album profondément touchant les introductions de « Because » de John Lennon et Paul McCartney et de « Django », hommage du pianiste John Lewis du Modern Jazz Quartet au guitariste légendaire.

Chano-Josele-video

 

-Concert-partenaires

 

Derniers articles
Ocho apellidos vascosMagical-girl-