Dans Competition Fictions 2014, Jury Jules Verne

Longs-métrages de fiction
Chaque année une sélection de 6 à 7 productions espagnoles est soumise au vote du Jury Jules Verne (professionnels du cinéma et de la culture de France et d’Espagne. Prix parrainé par la Ville de Nantes et soutenu par Ouest-France), du Jury Jeune (étudiants cinéphiles aux parcours éclectiques. Prix parrainé par la Ville de Gijón et soutenu par Ouest-France) et du Public (Prix parrainé par la Région des Pays de la Loire).


JURY JULES VERNE

Barbara Goenaga portrait Juan Manuel Bonet portrait Isaac Cordal portrait José Mignuel Monzon portrait Imanol Uribe portrait

Présidente Barbara Goenaga : actrice
Juan Manuel Bonet
: directeur de l’Institut Cervantes de Paris, ancien directeur du Musée national centre d’art Reina-Sofía
Isaac Cordal
: artiste, auteur de The new slavery (Voyage à Nantes 2013)
El Gran Wyoming
(José Miguel Monzón) : acteur et présentateur de l’émission El Intermedio sur la Sexta
Imanol Uribe
: réalisateur


FILMS EN SÉLECTION OFFICIELLE

15-años-y-un-día15 ans et un jour (15 años y un día), Gracia Querejeta, 2013
Jon, ado rebelle, est expulsé du lycée. Désemparée, sa mère, Margo, l’envoie chez le grand-père du jeune garçon pour le remettre dans le droit chemin. L’ancien militaire et Jon vont alors devoir repousser leurs limites pour apprendre à s’entendre et s’apprivoiser.
>> Voir la fiche du film

CanibalCannibale (Caníbal), Manuel Martín Cuenca, 2013
Carlos est le couturier le plus prestigieux de Grenade, mais aussi un assassin de l’ombre. Il n’éprouve aucun remord, aucune culpabilité jusqu’à ce que Nina apparaisse dans sa vie. Grâce à elle, il prendra conscience de la véritable nature de ses actes.
>> Voir la fiche du film

gente en sitiosDes gens normaux (Gente en sitios), Juan Cavestany, 2013
Dans un kaléidoscope drôle, grinçant et surréaliste, Juan Cavestany offre une galerie de situations étranges et chaotiques. Une manière décalée de questionner les crises qui traversent l’Espagne d’aujourd’hui.
>> Voir la fiche du film

vivir-enseignant-Il est facile de vivre les yeux fermés (Vivir es fácil con los ojos cerrados), David Trueba, 2013
1966. John Lennon est en pleine crise existentielle. Bien décidé à quitter les Beatles pour entamer une carrière d’acteur, il va à Almeria pour tourner un film pacifiste sous la direction de Richard Lester. Antonio, professeur d’anglais pour qui Lennon symbolise l’espoir et la liberté, part à sa rencontre.
>> Voir la fiche du film

tots-volem-el-millor-per-a-ellaNous voulons tous le meilleur pour elle (Tots volem el millor per a ella), Mar Coll, 2013
Un an après un terrible accident de voiture, Geni semble prête à recouvrer sa vie d’avant : reprendre son travail et se sentir utile. Elle retrouve alors par hasard une amie de jeunesse qui redonne un certain sens à sa vie.
>> Voir la fiche du film

la-porLa peur (La por), Jordi Cadena, 2013
Derrière des apparences d’adolescent équilibré et heureux, Manuel vit chez lui un enfer. Il est bien décidé à en échapper. Pour lui, mais également pour sauver sa mère et sa petite sœur.
>> Voir la fiche du film

Les phénomènesLes phénomènes (Los fenómenos), Alfonso Zarauza, 2013
Suite à la disparition de son petit ami Lobo, Neneta retourne habiter à Ferrol (Galice). A défaut d’autre opportunité, elle y accepte un emploi dans le bâtiment. Neneta parvient à s’imposer dans ce milieu d’hommes, jusqu’à former avec son équipe « les phénomènes », groupe de travailleurs réputé pour son efficacité. Alors que les perspectives d’avenir semblent plus douces (Neneta vient d’investir dans un appartement), la bulle immobilière explose…
>> Voir la fiche du film

Derniers articles
TOTS VOLEM EL MILLOR PER A ELLA