Il-est-facile-de-vivre-les-yeux-fermés

Le 25 janvier 2014 s’est tenue la 12journée d'étude « Le cinéma en classe d’espagnol », organisée par le Festival du Cinéma Espagnol de Nantes, le Rectorat de Nantes, en collaboration avec la Faculté des Langues et Cultures Etrangères, le Département d’Etudes Hispaniques et le Centre de Recherche sur les Identités Nationales et l’Interculturalité (CRINI) de l’Université de Nantes. A cette occasion, le dernier film de David Trueba, Vivir es fácil con los ojos cerrados, a été présenté par son réalisateur, Luis Alegre, journaliste et professeur à l'Université de Saragosse (Espagne) et Emmanuel Larraz, professeur d’histoire du cinéma à l’Université de Dijon.

Leur échange avec le public a permis une analyse approfondie de l’œuvre dans le but d'appréhender le film en classe par la suite. Ont participé également à cette journée, Mmes Anne-Françoise Jégo et Florence Hénin, Inspectrices Pédagogiques Régionales d’Espagnol, M. Didier Delorme, Doyen de la Faculté des Langues et Cultures Etrangères, M. Georges Letissier, Directeur du CRINI, M. Juan Manuel Bonet, Directeur de l’Instituto Cervantes de Paris.

Le 9 février 2014, Vivir es fácil con los ojos cerrados a été le grand gagnant de la Cérémonie des Goya, équivalent des César français récompensant le meilleur de la production cinématographique espagnole de l’année écoulée.
Le film a remporté 6 prix majeurs :
> le Goya du meilleur film
> le Goya de la meilleure réalisation
> le Goya du meilleur scénario original pour David Trueba
> le Goya du meilleur interprète masculin pour Javier Cámara
> le Goya du meilleur espoir féminin pour Natalia de Molina
> le Goya de la meilleure musique originale pour Pat Metheny

Aux félicitations adressées à David Trueba par l'équipe du Festival, le réalisateur a répondu : "Nantes y sus profes me trajisteis la suerte".

 

  • Présentation des intervenants :

David Trueba
Né à Madrid en 1969. David Trueba étudie le journalisme (Université de Madrid) et le cinéma (American Film Institute, Los Angeles). Il débute sa carrière dans la presse écrite, la radio et la télévision. En 1996, il réalise son premier film La buena vida. Suivront, notamment, Soldados de Salamina (2003) et Madrid, 1987 (2011).
Parallèlement, il publie trois romans Abierto toda la noche (Ed. Anagrama, 1995) / Ouvert toute la nuit (Ed. Hachette, 1998), Cuatro Amigos (Ed. Anagrama, 1999) / Quatre garçons dans le van (Ed. Fayard) et Saber perder (Ed. Anagrama, 2008) / Savoir perdre (Ed. Flammarion, 2010). Il signe aussi une chronique quotidienne dans le journal El País depuis plusieurs années.

Luis Alegre
Luis Alegre est professeur à l’Université de Saragosse, journaliste et cinéaste. Il collabore depuis les années 1980 à de nombreux médias tels que Tele 5, Aragón Televisión, Radio Zaragoza.
En 2006, il coréalise, avec David Trueba, le film La silla de Fernando, un film-entretien avec Fernando Fernán Gómez qui reçoit les éloges de la critique. Le film est nominé aux Goya dans la section Documentaire.