Dans le cadre de sa politique d'éducation à l'image le Festival du Cinéma Espagnol de Nantes organise, chaque année, en partenariat avec le Rectorat de Nantes, la Faculté des Langues et Cultures Étrangères, le Département d'Études Hispaniques et le Centre de Recherche sur les Identités Nationales et l'Interculturalité (CRINI) de l'Université de Nantes, une journée d'étude autour d'un film espagnol. Cette manifestation culturelle et scientifique, à destination des professeurs de l'enseignement secondaire (collège et lycée), des étudiants de Master MEEF 1 et 2 (Métiers de l'Enseignement, de l’Éducation et de la Formation) et des étudiants de Master CLLE 1 et 2 (Cultures, Langues et Littératures Étrangères – Spécialité recherche), permet de fournir aux participants une palette d’outils pédagogiques pour une meilleure exploitation du film analysé en classe.

Le samedi 25 janvier 2014 aura lieu la 12e journée d'étude « Le cinéma en classe d’espagnol », autour du dernier long-métrage de David Trueba, Vivir es fácil con los ojos cerrados. Le film sera présenté par son réalisateur, Luis Alegre, journaliste et professeur à l'Université de Saragosse (Espagne) et Emmanuel Larraz, professeur d’histoire du cinéma à l’Université de Dijon.

>> Télécharger le programme de la journée d'étude


 

vivirPays : Espagne
Année : 2013
Genre : Drame. Comédie
Durée : 1h48
Réalisation et scénario : David Trueba

1966. John Lennon est en pleine crise existentielle. Bien décidé à quitter les Beatles pour entamer une carrière d’acteur, il va à Almeria pour tourner un film pacifiste sous la direction de Richard Lester. Antonio, professeur d’anglais pour qui Lennon symbolise l’espoir et la liberté, part à sa rencontre.


David Trueba
D-TRUEBAMadrid, 1969
David Trueba étudie le journalisme (Université de Madrid) et le cinéma (American Film Institute, Los Angeles). Il débute sa carrière dans la presse écrite, la radio et la télévision. En 1996, il réalise son premier film La buena vida. Suivront, notamment, Soldados de Salamina (2003) et Madrid, 1987 (2011). Parallèlement, il publie trois romans Abierto toda la noche (Ed. Anagrama, 1995) / Ouvert toute la nuit (Ed. Hachette, 1998), Cuatro Amigos (Ed. Anagrama, 1999) / Quatre garçons dans le van (Ed. Fayard) et Saber perder (Ed. Anagrama, 2008) / Savoir perdre (Ed. Flammarion, 2010). Il signe aussi une chronique quotidienne dans le journal El País depuis plusieurs années.

Filmographie : Vivir es fácil con los ojos cerrados (2013) / Madrid, 1987 (2011) / ¿Qué fue de Jorge Sanz? (2010) / La silla de Fernando (2006) (doc.) / Bienvenido a casa (2006) / ¡Hay motivo! (2004) (projet collectif) / Soldados de Salamina (2003) / Obra maestra (2000) / La buena vida (1996)